image1 image2 image3
logo
Tony

La vie est faite d’années charnières (j’adore débuter un texte par une grande et profonde citation. Celle-ci est de moi). En ce qui me concerne, la première est bien entendu le 2 février 1980, jour où ma maman réussissait l’exploit de sortir un bébé suffisamment gros que pour attiser la curiosité de toutes les infirmières. J’étais né.

Je passe mon divorce avec ma tétine, mon brevet de 100 mètres et mon entorse à la cheville (droite) pour directement en venir à cette fin juin de l’année 2003. Après une année en Angleterre et quatre dans les auditoires de l’UMH, je suis diplômé de l’Ecole d’Interprètes Internationaux. Depuis lors, mon quotidien est fait de traductions, dans mon petit bureau, chez moi.

Quelques années plus tard, après avoir été encouragé à me lancer, mon désormais professeur de chant (Chantal Nicaise) finit de me convaincre de tenter un stage de comédie musicale. Riche idée ! Et comment était-il possible de ne pas avoir franchi le pas plus tôt, moi qui ne pouvais m’empêcher de jouer, à l’abri des regards, avec mes cordes vocales depuis le lever du soleil jusqu’à son coucher ? Croyez-le ou non, c’est d’ailleurs pour me rendre hommage que Charles Trenet a parcouru les scènes avec « Je chante, je chante du soir au matin... » Bref. Ont suivi la découverte des spectacles, les premières expositions aux yeux d’un public, et surtout l’envie de continuer, d’aller plus loin.

Enfin, il y a ce jour où Sandrine m’indique au détour d’une conversation qu’elle m’accorde sa confiance pour endosser le rôle de Tony dans Billy Elliot. Il est de ces cadeaux qui vous tombent du ciel… L’aventure débute, j’y mettrai mon cœur, mon énergie et ma joie pour la rendre la plus belle possible !

Gilles